logositepetit
Détecteur EMF

Les Détecteurs EMF – Les pires appareils de chasseur de fantômes ?

Un coup de pouce ?
Listen to this article

Checklist du protocole téléchargeable dans cette article 😉

À la base le détecteur EMF est un appareil de mesure de champs électromagnétiques, mais aujourd’hui il est plus connu pour son utilisation à outrance dans la chasse aux fantômes. On doit ceci aux séries US qui ont popularisées les détecteurs EMF dans les enquêtes paranormales, et notamment Ghost Hunters.

Mais alors, comment ça marche ? 

Selon les enquêteurs qui utilisent ces appareils, il semblerait qu’ils permettent d’obtenir une mesure objective de l’activité paranormale d’un endroit :

  • Soit parce que les entités généreraient elles-mêmes des champs électromagnétiques.
  • Soit parce que les champs magnétiques provoqueraient chez les êtres humains des hallucinations et une sensation de présence propres à faire croire à une hantise.

Sauf que ces 2 affirmations n’ont aucun fondement scientifique. Même le fait que les champs électromagnétiques provoqueraient des hallucinations n’est pas scientifiquement admis. Ils peuvent néanmoins provoquer de petits malaises (nausées, maux de têtes, vertiges), mais aussi des sensations d’être épié ou de présence.

Pourquoi ce détournement ?

Vous pensez bien que si c’était si facile de piéger un fantôme avec un outil aussi bête que ça, on ne serait plus là, à discuter du fait de l’existence ou non de ces entités. Et ce, depuis un paquet de temps.

L’outil de mesure EMF a été détourné de son utilisation de base. Ce n’est, en effet, pas un appareil fabriqué pour l’utilisation dans le paranormal. Tout ça parce que quelqu’un a eu une théorie un jour, selon laquelle “les entités sont de l’énergie … et donc qui dit énergie dit EMF”. A partir de cette théorie, a été déduit que les détecteurs EMF seraient un outil fiable, puisque l’appareil les détecte. Mais pas du tout, c’est ce que l’on appelle un biais de confirmation.

La base d’une théorie

Il faut procéder absolument à l’inverse. Récolter des données et ensuite fabriquer des théories à partir des faits ! Pas théoriser et chercher par tous les moyens à confirmer sa théorie, parce que quand on cherche…on trouve toujours !

Doit-on toujours se servir des détecteurs EMF ?

Je préconise vraiment de laisser tomber tout ça. Ils sont trop piégeurs et pour moi c’est les pires à utiliser de nos jours dans les enquêtes.

Premièrement

Parce que notre monde moderne est constamment bombardé d’ondes EMF. La quantité de champs électromagnétiques mesurables a augmenté de manière constante au cours de la dernière décennie avec l’avènement des appareils high-tech (radio téléphone, satellite…). Ces ondes se déplacent d’un point A à un point B sans faire de détours, en ligne droite. Donc même si tu es dans la brousse à Tombouctou, tu en auras quand même. Il suffit que tu te trouves au milieu des deux points A et B. La décharge lente de certains condensateurs, peut aussi créer des faux positifs, car ils se déchargent même appareil éteint et débranché.

Deuxièmement

Certains éléments naturels sont aussi des parasites : certaines roches comme le granite, la radioactivité naturelle, les éruptions solaires qui nous bombardent continuellement, provoquent des EMF.

Troisièmement

Il est très difficile de vérifier avec certitude si c’est un EMF ou une manifestation paranormale. Et même si tu sais de source sur que c’est un emf, qu’est ce qui te dis que ce n’est pas un fantôme après tout. 

Quatrièmement

Il est bien trop sensible. Passe rapidement un objet métallique sous son capteur et le K2 va se mettre en route. Fais-le se déplacer dans l’air rapidement. Approche d’une moquette ou d’une surface électrostatique… Les pièges et les faux positifs sont partout ! 

Je rajouterai même un Cinquièmement

Il est très facile de tricher avec un K2. Je ne donnerai pas les astuces évidemment. Mais certains en abusent.

Il est donc essentiel de mettre en place un protocole de questions / réponses des plus strict, qui ne laissera que très peu de place au doute et au hasard si tu veux malgré tout utiliser cet outil. Et encore tu ne sera jamais sur.

Protocole d’utilisation

De cette façon tu verras si la réponse est réfléchie et intelligente. Il y aura ainsi, de très faible chance que ce soit le hasard ou une onde emf passant par là. Mais attention, faible ne veut pas dire nul ! Comme je l’ai dit on ne sera jamais vraiment à l’abri. Le fait d’appliquer le protocole ci dessus, puis sur un autre appareil qu’un détecteur EMF, n’est fait que pour réduire encore un peu ce risque.

Pour conclure

Voilà un peu la vérité sur les appareils EMF, qui peuvent paraître très efficaces. Finalement ce n’est que poudre aux yeux dans la grande majorité des cas. Spectaculaire à regarder et des supposées interactions faciles qui en font l’outil idéale pour de la chasse aux fantômes divertissante, mais erronée et trompeuse.

Ne crois pas sur parole, vérifie par toi même sur des sources fiables, pose toi les bonnes questions, ne fais pas confiance aveuglément à tes enquêteurs préférés. Ils connaissent bien les failles du matériel, font semblant de mettre en place des pares-feux, pour mieux t’amener à croire à ce qu’ils te racontent…

Bref… c’était Vivien, Je ne veux pas croire, Je veux savoir !

Vivien Breton
Author: Vivien Breton

+Vice présidente à ERP03 +Bricole du matos pour les enquêtes +n'est ni du côté obscure, ni du côté lumineux, je suis un Jedi Gris 😉

Ceci pourrait te plaire